Archives du mot-clé réseau social

iCCI, le réseau social dédié aux entreprises par la CCI de Bordeaux

Icci.cci.fr, c’est le service de réseau social en ligne spécialement dédié aux entreprises lancé par la Chambre de Commerce et d’Industrie de Bordeaux. Un outil d’échange et de partage grâce auquel la CCIB souhaite fédérer les acteurs économiques du territoire.

Espace de dialogue entre pairs, iCCI se propose de fournir au chef d’entreprise les moyens de densifier ses liens à l’écosystème local. La plateforme reprend pour ce faire les éléments qui font « traditionnellement » le succès des services de réseaux sociaux en ligne : après avoir constitué un profil de présentation, l’utilisateur pourra choisir de rejoindre les communautés thématiques de son choix, directement en lien avec ses centres d’intérêts professionnels. Ces espaces lui permettent de s’informer et d’échanger, tout en gagnant en visibilité auprès de nouveaux publics.

Le dispositif semble répondre à un besoin, puisque plus de 1400 comptes étaient déjà ouverts fin septembre, avant même que la campagne de communication n’ait été lancée. Par ailleurs, une dizaine de clubs d’entreprises ont déjà élu domicile sur la plateforme. Des chiffres prometteurs, qui participent de la dynamique impulsée il y a quelques mois autour du site web de la CCI www.bordeaux.cci.fr. En mettant les questions de la personnalisation et de l’accessibilité au cœur de sa refonte, celui-ci a choisi d’ériger l’interactivité en valeur cardinale.

Organisé du 3 au 25 octobre, un jeu-concours est lancé pour faire connaître iCCI plus largement et en augmenter rapidement le nombre d’utilisateurs.

Découvrez ce dispositif sur icci.cci.fr

Intelligence économique à la CCI de Lyon

Un nouveau service de renseignements économiques pour soutenir le développement des entreprises

La Cellule mise en place par le Grand Lyon et la CCI de Lyon, avec le soutien de la Région Rhône-Alpes, veut apporter un véritable service opérationnel aux entreprises de la métropole lyonnaise pour les aider à se développer sur leurs marchés.
Les objectifs de cette Cellule sont multiples :

  • Apporter aux PME tout renseignement économique difficile d’accès et utile pour leurs projets de développement.
    Concrètement, il s’agit de fournir aux entreprises une prestation sur mesure en matière de renseignement économique, répondant à des questions relatives à leurs clients, leurs fournisseurs, leurs concurrents et leurs partenaires.
  • Etre une porte d’entrée sur l’intelligence économique en région lyonnaise : orienter les entreprises vers les acteurs publics et privés susceptibles de répondre à leurs besoins.
  • Jouer un rôle d’amorçage pour le développement de l’offre privée.
  • Inciter les entreprises à se structurer pour développer une démarche IE en interne.

Constituée de 3 spécialistes de l’information économique au contact des entreprises, la Cellule préconisera aux PME, en fonction de leur besoin, deux types de prestation :

  • Répondre à un besoin spécifique de renseignements économiques qualifiés : Fournir des contacts qualifiés et/ou des informations économiques recoupées sur des clients, des fournisseurs, des distributeurs, des partenaires potentiels, des concurrents…
  • Répondre à un besoin récurrent par une surveillance : Mettre en place un système de surveillance et d’alerte sur l’environnement de l’entreprise et ses relations d’affaires (clients, concurrents, fournisseurs, partenaires…).

La Cellule s’engage bien évidemment à respecter la confidentialité sur les informations relatives à l’entreprise et aux recherches qui ont été effectuées.

Sources : Dossier de presse de la CCI de Lyon [[ PDF ]] et le Blog Enjeux

Cultiver son intelligence économique

  • « Effectuer une veille, c’est bien. Pouvoir exploiter les données recueillies, c’est mieux ! La CCI décline le programme d’accompagnement SI PME autour de l’intelligence économique pour mieux appréhender cette fonction stratégique »
  • Exemple avec le témoignage de Medical Group, à lire dans le magazine de la CCI :
  • Source : Agir et entreprendre, mars/avril 2011, p.26

EMLyon lance un réseau social pour entrepreneurs : emlyonincubateur.ning.com

  • EMLyon a lancé un réseau social à destination des entrepreneurs de son incubateur, des étudiants, professeurs et partenaires : « sa vocation est d’offrir un lieu d’échanges, de partages d’expériences, d’opportunités d’affaires et d’informations en lien avec la thématique business. » On y trouve un blog, une page d’actualité personnalisable et un widget.
  • Lien : emlyonincubateur.ning.com
  • Source : Agir et entreprendre, mars/avril 2011, p.21

#rsCCI : le compte-rendu de Collaboratif-Info : les CCI sur la voie du conversationnel

Par ce billet, j’ouvre une série de comptes-rendus de la journée du 14 octobre qui a vu les CCI se pencher sur les réseaux sociaux.

Collaboratif-info a proposé dès vendredi son propre retour. On y note :

  • « 78 % [des CCI] ont une présence [sur les réseaux sociaux], dont 23% sur Facebook, 21% sur Viadeo, 5% sur Linkedin, et 18 % tiennent un blog« 
  • « Alexandre Commergnat a présenté la démarche de la CCI de Paris. Ils ont d’abord recensé les initiatives de prise de parole sur les réseaux sociaux par les conseillers des CCI de Paris pour cartographier les conversations aussi bien positives que négatives sur les réseaux sociaux. C’est à partir de là que la CCI de Paris, qui est présente sur Facebook et Twitter, oriente son déploiement »
  • « A la CCI de Montpellier, c’est d’abord la préoccupation de convaincre les élus de l’intérêt d’une présence structurée sur les réseaux sociaux » >> retrouvez Marie-Laure Vie sur Vedocci ce mercredi !
  • « Grégory Maubon, de la CCI de Dijon, s’est quant à lui engagé sur le mode expérimental en collant aux demandes des entreprises. Il a lancé avec elles différentes initiatives pour explorer les pratiques et identifier ce qui marche bien et ce qui marche moins bien » >> retrouvez Grégory sur Vedocci ce mardi !
  • « Stéphanie Durville [CCI de L'Yonne], conseiller et webmaster sites web et médias sociaux, a utilisé Viadeo pour échanger avec les autres CCI et les structures institutionnelles, les SSII et les prestataires. »
  • « Est-ce que c’est une institution qui s’exprime ou bien est-ce un individu ? « Les deux à la fois », répond Ludovic Bour« 

Voilà pour quelques éléments ; je n’ai pas pour vocation de vous détourner du site Collaboratif-Info, je vous invite donc à aller lire le compte-rendu dans son intégralité !

Les fiches SSI PraTIC

Guide sécurité des systèmes d'information (ENE)

En partenariat avec le CLUSIR Rhône-Alpes et les services de l’Etat, l’Espace Numérique Entreprises met à disposition gratuitement 10 fiches pratiques sur le thème de la sécurité informatique. Ces fiches ont été créées pour permettre aux entreprises d’améliorer leur connaissance de la sécurité informatique et de comprendre le vocabulaire technique.

2 possibilités : soit télécharger le guide complet (Sécurité des Systèmes d’Information : Guide pratique à l’usage des dirigeants), soit télécharger le/les chapitre(s) qui vous intéressent :

  • Evaluer l’importance de ses informations pour mieux les protéger
  • Quels outils utiliser pour une protection minimum du SI ?
  • Sécuriser son SI lors des déplacements professionnels
  • Gérer le courrier électronique indésirable
  • Comment sauvegarder vos données numériques ?
  • Les droits et obligations du chef d’entreprise en matière de SSI
  • Externaliser une partie de son activité sans danger
  • Gérer et contrôler les accès aux données de l’entreprise
  • Prendre en compte et maîtriser le facteur humain dans la SSI
  • Les réseaux sociaux et l’entreprise

A retrouver : Les fiches SSI PraTIC

La CCI de Dijon n'était pas encore sur Viadeo…

… c’est réparé ! Je ne vais pas me lancer dans un listing de l’utilisation du web 2.0 par la CCI de Dijon (je risque d’en oublier, il y a bien sûr la Blog Attitude, Facebook, Twitter, un site web récemment refondu…).

Après celle du Mans qui y a lancé au début de cette année une communauté (plus de 6000 membres à l’heure actuelle), la CCI de Dijon se lance à son tour sur le réseau social professionnel Viadeo avec unn « Hub CCI Dijon«  :

« Aujourd’hui il est facile de créer des communautés virtuelles comme celle-ci sur VIADEO. Notre ambition est d’aller au-delà et d’utiliser cet outil pour de vraies rencontres et de vrais échanges.

Quelles sont les vocations de ce groupe ?

1) Regrouper les acteurs professionnels de Côte d’Or et de Bourgogne pour pouvoir mutualiser de l’information à valeur ajoutée.
2) Permettre aux personnes intéressées par la Bourgogne, en France et dans le monde, d’échanger des informations pertinentes et de trouver les bons interlocuteurs.
3) Répondre aux interrogations des personnes et de entreprises qui veulent ou qui vont s’installer dans notre région.

Pour rester au plus près de la réalité du terrain, ce hub sera fortement lié à Dijon-Ecobiz-Bourgogne (http://www.bourgogne-ecobiz.com) l’e-communauté des acteurs économiques de Bougogne.

Nous pouvons maintenant assez simplement faciliter les échanges ! allons y ! »

Hub Viadeo de la CCI de Dijon

Lien : Hub CCI Dijon

A suivre : @gmaubon

Vedocci : comment je veille (mais pas seulement…)

Ce billet est le 1er d’une série de 3 qui vise (la série) à :

  • répondre à la question qui m’est régulièrement posée : « mais comment tu fais ? » (pour alimenter Vedocci.fr),
  • apporter ma modeste contribution à une série de billets d’autres blogueurs sur leurs pratiques de veille,
  • et, plus largement, à aborder la manière dont un bloggueur peut diffuser de l’info (et pas seulement à travers son blog)

Ce 1er billet s’intéresse à mes pratiques de veille dans le cadre de mon blog que j’ai créé en novembre 2005. Il est, et comme le sera le 2ème, assez descriptif, l’honneur d’une mise en perspective revenant au 3ème billet (pas encore écrit à l’heure où je vous parle, n’hésitez donc pas à commenter pour alimenter ma réflexion).

Commençons par le commencement. Pour publier, il faut faire de la veille, que ce soit pour trouver des infos, des sujets potentiels, se tenir informer des évolutions techn(olog)iques (ne serait-ce que pour entretenir sa plateforme de blog), etc. Il convient d’identifier des sources pour lesquelles il faudra trouver un moyen de les suivre. Ainsi, pour ma part :

  • Les blogs : j’ai d’abord construit ma veille grâce à d’autres blogs que j’ai identifiés via d’autres blogs (merci aux blogrolls et autres fichiers OPML trouvés notamment chez Vtech devenu Demain la Veille il y a peu [merci Aref !]). Les blog impliquant la présence d’un flux RSS, c’est une source facile à suivre. Depuis le début, j’ai utilisé différents agrégateurs, tous off-line, pour le faire : RSS-Bandit, Newzie et actuellement le duo Newsgator/FeedDemon que j’ai retenu pour l’accès on-line (Newsgator) d’un logiciel très performant et gratuit installé en local (FeedDemon). Les flux y sont classés par thématiques ; les noms des dossiers sont sur la forme : Thématique générale [IE, CCI, WEB ou Bac à sable] – numéro – sous-thème (ex. : IE – 03 Cartographie).
  • Autres sites web (de natures très diverses), dont la liste s’est essentiellement constituée au cours de mes navigations : dans ce cas, il y a 3 possibilités : ou un flux RSS est disponible et il est rajouté aux autres flux RSS déjà dans mon agrégateur ; ou il est possible de s’abonner à une newsletter ; ou – à défaut – je choisis de mettre la page qui m’intéresse sous surveillance à l’aide de l’extension Firefox Update Scanner.
  • Listes de diffusion : je suis abonné (pour certaines depuis 2000 où elles avaient un rôle central lorsque j’étais jeune étudiant [et où il fallait faire attention à ne pas arriver à saturer trop vite les 6Mo offerts par Yahoo!Mails]) à certaines listes de diffusion, comme ADBS-Info ou Veille par exemple. Je les lis dans Thunderbird, logiciel qui centralise mes différents comptes mails (Yahoo!, Gmail, @ vedocci.fr)
  • E-mails : le formulaire de contact permet de me joindre facilement, j’en tiens compte à partir du moment où le sujet entre dans ma ligne éditoriale. Je remercie à cette occasion celles et ceux – ils/elles se reconnaitront – qui ont été à l’origine d’un billet ou qui y ont contribué.
  • Les réseaux sociaux : si Facebook peut permettre de faire de la veille tout comme Viadeo ou LinkedIn grâce aux hubs ou aux groupes, je retiens plus Twitter (ce qu’a démontré en long et en large Christophe), formidable outil de partage et d’échanges.
  • Les services de social-bookmarking : après avoir utilisé Delicious (que je continue à alimenter via Diigo), je suis passé sur Diigo pour plusieurs raisons reprises par Aref : dans Delicious, il est possible de savoir ce qu’ont bookmarké les membres de son réseau, dans Diigo, cela passe plus par les Groupes auxquels on peut s’abonner.
  • La presse : le privilège de mon métier est d’être obligé de lire la presse locale (qui n’alimente qu’à la marge Vedocci), économique (même remarque), spécialisée (ibid) et consulaire (déjà beaucoup plus intéressant pour mon blog ! si un article m’intéresse, je le cherche ensuite en ligne ou en fait un succinct résumé en renvoyant vers la source initiale).

Je passe quasi-quotidiennement l’ensemble de ces sources en revue (compter 2 heures quotidiennes), et je complète ma recherche d’info le web en naviguant avec Firefox, ce qui me permet de déterminer ce que je fais des infos qui m’intéressent. Mais ça, c’est l’objet du prochain billet.

Récapitulons :

  • principaux logiciels ou services en ligne (ou pas) : Newsgator/FeedDemon, Thunderbird, Firefox, TweetDeck/Twitter, Diigo