Archives du mot-clé mobilité

[Brèves] Actualité des CCI (2010 S44)

Sur le front syndical

Où sera le siège de la CCIR Bretagne ?

  • Siège de la CCI régionale à Brest. Le MoDem «attend» Le Drian, Le Télégramme, 3 ou 4 novembre 2010
  • CCI régionale. Malgorn, Europe Écologie et l’UDB soutiennent Brest, Le Télégramme, 30 octobre 2010 : « Au lendemain de l’annonce de la candidature de Brest pour accueillir le siège de la future chambre de commerce régionale, les réactions de soutien se sont multipliées. Le groupe d’opposition mené par Bernadette Malgorn à la Région, le groupe Europe-Ecologie Bretagne de GuyHascoët et l’UDB n’ont pas perdu de temps pour apporter un soutien sans réserve. Il ne va plus manquer que Jean-Yves Le Drian et son groupe… »
    « À la suite d’autres réactions suscitées par l’annonce de la candidature de Brest (Le Télégramme de jeudi), il faut préciser que les dirigeants de la CCI de Brest ne demandent pas le transfert des emplois déjà créés à Rennes dans le cadre de l’actuelle CRCI. En tout, une soixantaine de postes, chargés entre autres des relations avec la Région et de l’édition, notamment, de «La Bretagne économique». Les Brestois limitent leur revendication à l’implantation du siège de la future chambre régionale et des emplois nouveaux qui y seraient associés, essentiellement liés aux services financiers et aux ressources humaines, soit une quarantaine de postes. »
  • Implantation de la future CCI de Bretagne à Brest : Bernadette Malgorn et les élus du groupe Breizh da Zont interpellent la ministre Christine Lagarde, Agence Bretagne Presse, 29 octobre 2010 : « Outre le symbole en terme d’aménagement du territoire que représenterait l’implantation à Brest de la future Chambre régionale, ce choix conforterait tout l’ouest breton et lui donnerait la dynamique que nous attendons tous pour rééquilibrer notre région. »
  • Brest : un choix qui s’impose pour la future chambre de commerce régionale de Bretagne, Brest ouVert, 29 octobre 2010 : « Les élus UDB et Europe Écologie Bretagne soutiennent la revendication des Chambres de Commerce et d’Industrie du Finistère de voir s’implanter le siège de la future chambre de commerce régionale à Brest. »

Elections

Lire la suite

[Brèves] Actualité des CCI (2010 S42)

Au menu :

  1. A la une : les syndicats se mobilisent
  2. Au Journal Officiel
  3. Elections
  4. Et sinon ? (avec un curieux résumé de la réforme des CCI, par la commission Attali)
  5. Du coté des CMA

A la une : les syndicats se mobilisent

La CFE-CGC vient de lancer 2 pétitions, reprenant des arguments que l’on retrouve dans sa lettre Orbi CCI d’octobre 2010 :

  • la première vise à inciter 2 autres syndicats (la CFDT CCI et l’UNSA CCI) à ne pas signer d’accord sur la mobilité et pour les séniors, en cette fin de mandature : « Concernant les seniors, le projet d’accord permettrait aux CCI, et sur leur seule initiative, un licenciement sans autre motif que celui d’avoir plus de 57 ans, et d’être à moins de trois ans du départ en retraite à taux plein, avec un préavis d’un mois. Même si des mesures de compensation financière sont envisagées, celles-ci sont loin de couvrir le préjudice financier et surtout moral.
    Cette mesure est inadmissible, compte tenu du contexte général de la réforme des retraites et de la discrimination à laquelle elle expose les seniors. [...]En ce qui concerne la mobilité, celle-ci peut être traitée par la procédure d’ouverture de poste actuelle basée sur le volontariat, quant aux licenciements possibles liés à la réorganisation, un licenciement pour suppression de poste existe déjà dans nos statuts, il n’y a donc aucun besoin d’introduire un nouveau licenciement plus pénalisant encore pour l’agent, qui ne tient aucun compte ni de sa carrière, ni du service rendu à l’institution. » (voir aussi ici et ).
  • La deuxième, adressée à Hervé Novelli, demande un report de la CPN des Chambres de Commerce du 27/10/2010 : « Des documents de travail portant accord à signer le 27 octobre en CPN où siègent deux syndicats, la CFDT-CCI et l’UNSA-CCI ont été portés à notre connaissance. Ces documents sont tout à fait alarmants.
    En effet sur les deux points de l’accord, la mobilité et les seniors, les mesures envisagées nous semblent être la porte ouverte aux dérives de toutes sortes et notamment aux licenciements arbitraires. [...]
    Nous demandons, le report de la CPN du 27 octobre et l’ouverture de véritables négociations entre l’ACFCI et l’ensemble des syndicats représentés dans les CPL des CCI. »

Conséquences selon le CFE-CGC (ou pas…) :

  • l’UNSA-CCI (SNAPCC) vient de publier un communiqué sur son refus de signer le projet d’accord national (voir tract) :

    « Les délégués syndicaux de l’UNSA-CCI (SNAPCC) réunis lors du Conseil Fédéral des 19 & 20 octobre 2010 ont rejeté, à l’unanimité, le projet d’accord national sur la mobilité régionale des agents consulaires et la création d’un nouveau motif de licenciement.
    Les propositions faites par l’ACFCI sont indignes des présidents qui affirmaient lors de la préparation de la réforme des CCI : Pas de casse sociale, pas de licenciements, pas de mobilité forcée.
    L’UNSA CCI SNAPCC demande la création d’un droit à la mobilité avec :
    – Priorité aux agents volontaires avec des mesures incitatives d’accompagnement (primes, plan de formation ..)
    – Concertation paritaire préalable sur les mobilité en CPL,
    – Obligation de proposition de 3 postes qui tiennent compte de la situation familiale et du lieu de résidence. Ceci sans baisse de salaire.
    En conséquence lors de la CPN du 27 octobre 2010 l’UNSA-CCI votera contre le projet d’accord proposé par l’ACFCI. »

  • la CGT explique aussi les dangers du plan mobilité de l’ACFCI, notant notamment : « Ce nouveau type de licenciement serait accompagné d’indemnités de licenciements beaucoup plus faibles que celles actuellement prévues au statut. »
  • et enfin, nous apprend la CGT-CCIP : « le licenciement spécial vieux n’est plus à l’ordre du jour » : « Ce motif applicable au plus de 58 ans, à moins de 3 ans de la retraite et ayant plus de 10 d’ancienneté aurait été introduit pour une durée de 5 ans. [...] Finalement, trop mal ficelé, mal assuré juridiquement ce projet n’est plus à l’ordre du jour. »

Au Journal Officiel

Elections

Lire la suite

[Brèves] Actualité des CCI (2010 S28)

Au menu des brèves du jour : intelligence économique (5 brèves), un nouveau site web de CCI, un outil d’accompagnement pour les entreprises en difficultés, un « fourre-tout » « réforme – fusion – déménagement – pesée » (4 brèves), des candidatures dans 2 CCIT et 1 CCIR, un message d’un syndicat, et un point sur la CCI de Lyon. Bonne lecture

Intelligence économique

  • ACFCI : Création d’un Master Géoéconomie et IE à l’ICP : « Un Master 2 Géoéconomie et intelligence économique ouvrira à Paris à la rentrée. Lancé par la Faculté de Sciences Sociales et Economiques de l’Institut Catholique de Paris (ICP), il est créé en partenariat avec l’ACFCI . » (voir ici, et là-bas)
  • De nouveaux réseaux PLATO se déploient sur les Yvelines et le Val d’Oise, Le Courrier Economique, été 2010 : « En initiant la création de 16 nouveaux groupes réunissant dirigeants de PME et cadres de grandes entreprises, la CCI de Versailles s’est fixée pour objectif de doubler le nombre d’entreprises membres du réseau PLATO »
  • Comment protéger ses informations à l’étranger ?, Actions (magazine de la CCI de Limoges), juin 2010 : « L’emploi de téléphones mobiles, d’ordinateurs portables et d’assistants personnels favorise le transport et l’échange de données. Parmi ces informations, certaines peuvent présenter une sensibilité importante, tant pour les entreprises que pour les administrations. Leur porte ou leur vol peut avoir des répercussions importantes sur l’activité des entitées concernées. Il est donc nécessaire, dans ce contexte de nomadisme, de protéger ces informations, tout particulièrement lors de déplacements à l’étranger. » >> double page de conseils.
  • Outils informatiques : une nécessaire protection rapprochée, Agir et Entreprendre (magazine de la CCI de Lyon), juillet-août 2010 : « La majorité des informations d’une entreprise est numérisée. Au-delà de la panne matérielle, le dirigeant doit protéger les flux contre un mauvais usage, en interne, des outils informatiques ».
  • Une nouvelle identité pour Ecobiz, Présences (magazine de la CCI de Grenoble), juin-juillet 2010 : « Un graphisme épuré, l’utilisation de pictos, des messages courts, Grenoble Ecobiz s’offre un lifting, passant ainsi à l’ère du web2.0. » (ah ?)

Sites web

Entreprises en difficulté

  • Salon CCI Pro : la CCI du Morbihan distinguée, Agence Bretagne Presse, 7 juillet 2010 : « Pour sa quatrième édition, le salon CCI Pro a choisi de récompenser le produit Eval’Diff, créé et développé par la CCI du Morbihan. [...] Eval’Diff permet de former les conseillers d’entreprises pour apporter une réponse neutre et confidentielle à la problématique des difficultés rencontrées par les entreprises. »

Réforme – Fusions – Déménagements – Pesée

Lire la suite

Grandes entreprises et web 2.0

  • « A l’université, faire ses devoirs sur Facebook, c’était tricher, mais dans l’entreprise, ça s’appelle collaborer » (Ross Mayfield, Social Text)
  • Veille sociétale / GRC / marketing : Procter & Gamble a ouvert il y a 1 an : Capessa. Ce site permet aux femmes de parler d’elles (voyages, expériences, santé…) grâce à des blogs, des vidéos ou des wikis. Bref, une bonne manière de recueillir les désirs et souhaits de ses clients. De même Coca-Cola avec le blog Coca-Cola Conversations.
  • Travail collaboratif / animation de communautés :
    • « les wikis permettent non seulement à plusieurs salariés d’élaborer ensemble un document, mais aussi de suivre l’évolution du travail en ligne et de rectifier le tire si nécessaire. C’est un vrai gain de temps » (Ludovic Dubost, Xwiki)
    • « Les technologies web 2.0 doivent permettre de faire émerger un certain nombre d’idées. Avant sa mise en place définitive, nous avons testé le service blueKiwi pendant 6 semaines et nous avons recueilli une idée intéressante par semaine auprès des salariés. Pour arriver à ce résultat, nous aurions dû normalement planifier une 50aine de réunions » (Christophe Vandenkoornhuyse, Finaref).
  • Mobilité : selon IDC, la population des utilisateurs professionnels de produits mobiles devrait passer de 800 millions l’an dernier – soit 25,7% des professionnels dans le monde – à plus d’1 milliard en 2011, soit près d’1 sur 3.
  • Recrutement
    • En 2007, L’Oréal, Axa, Capgemini, Areva, etc. ont tenu un Salon de recrutement dans Second Life (univers virtuel quitté par Coca-Cola en 2007 au profit de There.com)
    • Bertrand Bottois (Axa) témoigne que l’expérience à été intéressante car elle a permis de mobiliser les équipes RH sur le sujet et de repenser le discours sur le métier pour le rendre plus attractif. Plus généralement, chez Axa, 60% des candidats viennent du web (30% en 2006). Toutefois, ce qui est reconnu par B. Bottois ou Yoann Chevreuil (Hodes4people), le retour sur investissement de l’implantation dans les univers virtuels ou l’utilisation des réseaux sociaux n’est pas au rendez-vous.
    • Autre initiative intéressante chez L’Oréal : les collaborateurs qui ont leur profil sur Facebook peuvent sélectionner certaines offres d’emplois et proposer à leurs contacts d’obtenir davantage de détails sur elles. Un bilan n’est pas encore possible, mais « les premiers reçus sont plus intéressants que ceux récupérer sur le site de l’entreprise« 

Source : dossier Grandes entreprises et web 2.0, Les Echos du mercredi 21 mai 2008, p.24-27.