Archives du mot-clé Lozère

[Brèves] Actualité des CCI (2010 S45)

De source syndicale

Le feuilleton du siège de la CCIR de Bretagne

  • Brest comme siège régional des CCI, Jean-Luc Urvoas (député PS du Finistère), 6 novembre 2010 : « j’ai pris contact avec le préfet de région, Michel Cadot, afin que Brest accueille le siège de l’instance bretonne. En effet, sa désignation s’impose tant au regard du poids respectif des CCI que des impératifs de rééquilibrage territorial. »
  • [Bretagne] La réforme rebat les cartes, Le Télégramme, 11 novembre 2010 : « Seul candidat actuellement déclaré pour la présidence régionale, le Costarmoricain Alain Daher se garde bien d’attiser les braises: «Je m’engage sur une campagne de débats». Tout aussi prudent, Jean-Yves Le Drian, président du conseil régional, «ne souhaite pas intervenir dans le débat en période électorale». »
  • Bretagne Réunie favorable à l’implantation à Brest du siège de la future CCI région Bretagne, agencebretagnepresse, 9 novembre 2010 : « Bretagne Réunie est favorable à ce que le siège de la future Chambre de Commerce et d’Industrie de la région Bretagne soit implanté à Brest car, dans son ardent souhait de la légitime réunification de la Bretagne, il n’est cependant pas question de recréer au niveau de la Bretagne une certaine forme de centralisme où tous les sièges des Administrations régionales seraient seulement basés à Rennes ou à Nantes. »

Réforme

  • La loi du 23/07/2010 sonne le glas des compagnies consulaires, Pierre Puaux, infos28paris, 6 novembre 2010 : « La réforme en cause est une véritable erreur politique, car, au-delà de la proximité « consulaire » et sauf accord avec telle ou telle chambre dans un domaine particulier en raison par exemple de son savoir-faire, l’économie est affaire de la Région, voire de l’État, voire de décideurs supranationaux, voire de structures internationales. Il ne fallait donc surtout pas tuer la proximité consulaire, indispensable et irremplaçable ! »
  • Réforme des CCI, pour mieux vous servir, Loiret Eco, n° 35, Novembre 2010 : « Rationaliser leur organisation, repenser leurs missions pour une efficacité accure du service rendu aux entreprises : c’est l’un des objectifs principaux de la réforme du réseau consulaire. Explications. »

Elections

  • [Elections] Conférence de presse de Jean-François Bernardin
  • Elections décisives pour les chambres de commerce, Les Echos, 10 novembre 2010 : « Les bons connaisseurs du réseau estiment qu’une trentaine de chambres, sur les 148 circonscriptions – une par chambre territoriale -, devraient faire l’objet d’une réelle compétition, comme à Angoulême, où cinq listes ont été déposées, ou à Lyon, qui en compte deux. »
  • Les CCI renouvellent leurs membres sur fond de réforme, Localtis, 9 novembre 2010 : « Au total, le projet doit permettre de réduire le nombre de CCI à 100 ou 110 d’ici cinq à dix ans. »
  • Patronat lyonnais – Le grand déballage, Acteurs de l’économie, novembre 2010 : « « Honteux, désastreux, édifiant ». Les protagonistes eux-mêmes, représentants du Medef et de la CGPME, le reconnaissent : le « spectacle » de la campagne pour les élections consulaires (25 novembre – 8 décembre) affecte l’image des dirigeants d’entreprise, de l’institution consulaire, et des syndicats patronaux. Acteurs de l’économie a décrypté l’origine et le dessein « des » guerres qui opposent les belligérants. Batailles d’égos, trahisons, jalousies, manipulations, collusions… Des joutes jugées dérisoires à l’aune des enjeux de l’agglomération et de la communauté entrepreneuriales lyonnaises, et dont les répercussions, certaines irréversibles, augurent pour les futurs présidents lyonnais et rhônalpin des conditions d’exercice chaotiques voire irrespirables. Et pénaliseront durablement le territoire socio-économique. »

Lire la suite

Rapport Attali, RGPP, Etats généraux des CCI… : quel avenir pour les CCI ? (3)

Le point :

Début juin et fin juin, j’ai déjà listé des réactions (ici et ) liées à l’évolution des CCI. En voici d’autres :

  • Jean-Luc MARTINAZZO, Président de la CCI de Lozère : « L’Etat a décidé de se réformer en engageant cette révision générale et demande aux établissements publics de poursuivre sur cette même voie. […] je tiens à insister sur le fait que, pour leur part, les Chambres de Commerce et d’Industrie ont voulu engager elles-mêmes leurs réformes. Elles le font avec détermination, avec le souci d’une bonne qualité du service rendu à leurs ressortissants, ce qui m’amène à penser que la réforme en cours doit s’attacher à préserver une présence forte sur le terrain, un service de proximité, dont l’importance a été soulignée à maintes reprises, par le constat qui montre que les entreprises qui franchissent le cap des premières années d’exercice, sont celles qui ont notamment bénéficié d’un accompagnement personnalisé et soutenu. Ce service, les Chambres ont montré qu’elles savaient le rendre en étant présentes sur le terrain, au quotidien. […] je veux insister sur la réforme dans laquelle le réseau consulaire est engagé, le mode électoral a été revu, la carte consulaire est en cours de refonte et les Chambres développent de façon concertée, coordonnée et cohérente des programmes d’action approuvés par leur tutelle, constituant des schémas directeurs régionaux. »
    Source : intervention de Jean-Luc MARTINAZZO, Président de la Chambre de Commerce et d’Industrie de Lozère à son Assemblée générale du 25 juin 2008)
  • « En dépit d’un réel effort de modernisation et d’incontestables progrès pour se mettre plus au service des entreprises, l’avenir du réseau des CCI est sombre », constate Jean-Pierre Lhospitalier, président de la CCI de Montluçon-Gannat. « Si les CCI ne se réforment pas elles-mêmes, elles subiront forcément une réforme ».
    Source : Les CCI sur la voie de la réforme, La Montagne du 3 juillet 2008
  • Entres autres éléments, Jean-François Bernardin rappelle aux Echos qu’il envisage un paysage consulaire dans lequel ne subsisterait à terme guère plus d’une chambre par département, et que le réseau, après multiples fusions, en comptera sans doute 120 à 125 à la fin de la mandature, en 2010, soit une dizaine de moins que prévu il y a encore un an.
  • Ce n’est pas une réaction directe, mais l’initiative me semble avoir toute sa place dans ce billet : en Dordogne, l’année 2007 a été marquée par le lancement de la construction du futur Pôle Interconsulaire de la Dordogne qui regroupera la CCI, la Chambre d’Agriculture, et la Chambre de Métiers de l’Artisanat. C’est une première en France pour ce pôle qui sera opérationnel fin 2009. (voir ici)
    Source : Rapport d’activités annuel 2007 de la CCI de Dordogne, dont le titre de l’édito est « L’interconsularité : de nouveaux atouts pour le développement économique de la Dordogne« .
  • Terminons ce billet comme il a commencé, avec Jacques Attali qui rappelle dans La Parisien du 4 juillet 2008 que, selon lui et sans plus de commentaire, « les chambres de commerce [sont] trop nombreuses« .

Actualité de l'intelligence économique en CCI (2)

Suite et fin de mon précédent billet consacré à l’actu de l’IE dans le réseau consulaire :

  • La CCI de Lozère lance Actu’Reg Environnement, bulletin d’alerte bimestriel : « Dans un souci d’implication dans la protection de l’environnement et afin d’informer et de sensibiliser les entreprises aux nouveautés réglementaires qui s’imposent à elles, la CCI diffusera tous les deux mois un nouveau bulletin d’alerte réglementaire dédié à l’environnement « Actu’Reg Environnement ». » Le 1er numéro, comme les prochains, est dispo sur le site de la CCI.
  • Intelligence économique, sécurité informatique : les 2 priorités du Certic : dans le cadre du projet « sécurité 2010 en Massif Central » (initié par la Préfecture de Région), le Certic de Montluçon (émanation du réseau Cybermassif) accompagne et aide les entreprises à sécuriser leur système informatique, et à s’engager dans une démarche d’intelligence économique.
    Source : CEM (magazine de la CCI de Montlucon-Gannat Portes d’Auvergne) mai-juin 2008, p.19 (normalement prochainement en ligne au format PDF, accessible depuis la page d’accueil du site web de la CCI)
    On en a déjà parlé : Cybermassif 2010 : cap sur l’intelligence économique
  • OBSéco : diffuser l’information économique : petit rappel à l’occasion de l’interview de Nadège Tellier dans Eco-Tarn (magazine éco des CCI du Tarn) : mis en place par la CRCI Midi-Pyrénées, OBSéco est une plateforme régionale d’informations économiques en provenance des 10 CCI de la région. Cet outil permet de mieux connaître les territoires (chiffres régionaux, tableaux de bord, etc.). Si l’accès aux études en ligne est gratuit, il faudra payer pour obtenir des documents personnalisés.
    Lien : OBSéco
    On en a déjà parlé : OBS ECO Midi-Pyrénées, Retour sur OBS ECO, L’IE dans le Plan d’actions 2007-2013 de la CRCI Midi-Pyrénées
  • Le réseau consulaire dans la presse spécialisée :
    • Dans Regards sur l’IE (n°25 – avril-juin 2008), Philippe Clerc (ACFCI) est interviewé (« Privilégier la force de frappe coopérative ») et revient sur le récent colloque organisé avec l’OIF qui cherchait à répondre à la question « la Francophonie est-elle un vecteur de développement et de coopération internationale ?« .
      On en a déjà parlé : IE love PME interviewe Philippe Clerc, Puissance économique et coopération internationale: l’intelligence économique en action
    • Dans Veille Mag (avril-juin 2008), un article est consacré un événement sur l’Intelligence collective organisé en mai 2008 par NovincIE (Institut pour la Pratique de l’Innovation et l’Intelligence Economique d’Entreprise, créé en 2006 par la CCI de Rennes, l’Union des entreprises d’Ille et Vilaine, l’IHEDN, le Répi et l’IGR IAE de l’université de Rennes 1).
    • Dans Archimag (n°214 – mai 2008), on peut lire un très intéressant dossier sur la veille et l’intelligence territoriale. Parmi les interviewés : Philippe Domino (attention, dans la version papier du magazine, il y a une inversion de photos avec Vincent Donier – du moins je suppose car je n’ai pas eu l’occasion de rencontrer M. Donier), directeur de l’Arist (agence régionale d’information stratégique et technologique) du Nord-Pas-de Calais : « Depuis 2006,« le but est d’amener les PME locales à réfléchir et à anticiper ce que sera leur marché dans quelques années. De garder une longueur d’avance », insiste Philippe Domino. » (voir ici)