Archives du mot-clé Basse-Normandie

[Normandie] Merezo, site web pour réussir en réseau

Merezo-Normandie : home-page

Page d'accueil de Merezo-normandie

Produit des CCIR Haute et Basse-Normandie, Merezo prend le relais d’Ecobiz (rapidement évoqué ici).

« Plus facile d’accès et plus complète, la nouvelle plateforme collaborative s’inscrit dans une offre numérique globale avec Drakkaronline, les sites destinés à la création… » explique Fréféric Saffroy (chargé du projet, et contributeur d’un jour pour Vedocci) qui poursuit : « Ce répertoire permet, de plus, d’avoir une bonne visibilité de l’ensemble des réseaux [clubs et associations d'entrepreneurs]. »

Chaque réseau est la somme de 2 parties :
- celle qui est publique permet d’afficher l’activité du club d’entrepreneur,
- celle qui est privée n’est accessible qu’aux membres du réseau. Ils peuvent ainsi poursuivre sur le net des échanges commencés lors de réuion.

Après 3 mois d’existence, Merezo compte 75 réseaux et près de 1000 membres.

Lien : www.merezo-normandie.fr

Source : Impulsions, n°86, avril 2011

[Brèves] Actualité des CCI (avril 2011)

Note :

  • Les brèves en gras n’ont pas été postées sur Twitter ou Facebook
  • Les brèves en italiques signalent des billets de Vedocci

Au sommaire ce mois :

  • Billets mis à jour
  • A la une
  • Mise en place de la réforme des CCI
  • Intelligence économique
  • Communication
  • De source syndicale

Billets mis à jour

A la une

Mise en place de la réforme des CCI

Lire la suite

L'accueil des visiteurs et des stagiaires en entreprise

Le Comité Opérationel de Sécurité Economique (COSE) vient de publier une nouvelle fiche sur le site IE Basse Normandie. Elle concerne l’accueil des visiteurs et des stagiaires en entreprise.

« Les entreprises recevant régulièrement des visiteurs ou des stagiaires doivent, en amont, sensibiliser leur personnel à la protection des informations. Chaque personne doit avoir conscience de la sensibilité et de la vulnérabilité des informations qu’elle détient et de la nécessité d’une diffusion maîtrisée de cette information en interne comme en externe. »

La fiche – très synthétique et claire – est structurée en 2 temps : l’accueil de visiteurs, puis l’accueil de stagiaire. A chaque fois, 3 temps : avant, pendant et après la visite/le stage.

A consulter : L’accueil des visiteurs et des stagiaires en entreprise

Basse-Normandie : Deux guides pour aider les entreprises à la protection de leur patrimoine informationnel

Le Comité Opérationel de Sécurité Economique (COSE) sensibilise les entreprises à la protection de l’information, quelque soit le secteur d’activité et la taille de l’entreprise. A cette fin, il a lancé une collection de fiches à destination des entreprises. A l’heure actuelle, 2 fiches ont été publiées (d’autres suivront) :

  • Fiche Conseils de voyage : mesures de précaution à prendre lors d’un déplacement professionnel à l’étranger
  • Fiche Conseils pour les salons : comportement à adopter lors d’un salon.

Lien : Aider les entreprises à la protection de leur patrimoine informationnel

Via CCInet

Les CCI pour développer son réseau (26)

  • BasseNormandie : Plato fête ses 10 ans

    • En Basse-Normandie, Plato [quoi ?] soufflera le 20 octobre prochain ses 10 bougies. Mis en place par la CCI de Caen, ce dispositif vise, sous la forme de réunions thématiques mensuelles, l’auto-formation des chefs d’entreprises du territoire, grâce au partage, par les adhérents Plato, de leurs savoir-faire et expériences.
    • En savoir plus : ici et (CCI de Flers)
  • Côtes d’Armor : un 12e groupe Plato dans le département
  • Côtes d’Armor : Quai des réseaux
    • Dans les Côtes d’Armor, la CCI organise le 13 octobre 2009 la 3e édition de la manifestation quai des réseaux. Ce sera l’occasion de fêter la 1è année d’existence de la plate-forme Ecobiz [quoi ?].
    • « Les réseaux permettent l’échange d’idées et de pratiques… ce qui est encore plus vrai en période de crise. Ce maillage facilite les discussions sur des problématiques de management, de financement, etc. Mais les réseaux restent surtout un formidable outil de développement de l’entreprise. Un outil essentiel. » explique Patrick Solo au Journal des Entreprises
    • Source : Quai des réseaux. Rendez-vous le 13octobre à Équinoxe, Le Journal des Entreprises 22, 2 octobre 2009.
  • Nouveau site web pour Knowings
    • News corporate : Knowings, l’éditeur d’Ecobiz, a récemment mis en ligne son nouveau site Internet, « Design plus agréable, nouvelle interface, navigation optimisée, contenu plus riche et plus clair… » explique Knowings. L’occasion d’aller sur la page du pack Ecobiz.
    • Je note que Knowings parle déjà de « CCI(R) » (les CCIR étant les futures CCI Régionales qui verront le jour lors de la réforme en cours du réseau consulaire).
    • On y trouve notamment 2 vidéos (rubrique Démo), dont l’une présente Ecobiz Côtes d’Armor (ce qui me permet de faire une transition avec le point précédent) :
    • Lien : Knowings

La CCI de l'Estuaire mise entre parenthèses

En octobre dernier, les CCI du Pays d’Auge et du Havre disaient réfléchir à une chambre de l’Estuaire (Christian Fougeray, président de la CCI Pays d’Auge disait : “Nous réfléchissons sérieusement à un regroupement pour une chambre dite de l’Estuaire”). Cette CCI aurait une particularité : sa circonscription s’étendrait sur 2 régions différentes (Haute et Basse Normandie), certes, ce n’aurait pas été la première.

L’assemblée générale de la CRCI de Basse-Normandie vient toutefois de délibérer contre la révision de son schéma directeur d’orientation (18 voix contre, 3 pour et 2 abstentions). C’était la CCI du Pays d’Auge qui avait sollicité la révision pour quitter la CRCI de Basse-Normandie pour rejoindre la CCI de l’Estuaire avec les CCI du Havre et de Bolbec-Fécamp. Refus ferme mais pas forcément définitif puisse que Georges Cornier, président de la CRCI, déclarait : «Aujourd’hui, c’est prématuré. Quand on connaîtra les règles du jeu des réformes consulaire et territoriale, nous reverrons notre position ».

Sans compter sur l’hypothèse de fusion des 2 régions administratives de Normandie. Mais là c’est une autre histoire.

Christian Fougeray, président de la CCI du Pays d’Auge, n’a pas manqué de réagir vivement : « Ce n’est pas une réaction de chefs d’entreprises. Une chambre de commerce doit réagir aux réalités économiques du terrain. Et la réalité, c’est que les entreprises du Pays d’Auge sont à l’unanimité favorables à un rapprochement avec leurs homologues du Havre et de Bolbec-Fécamp car c’est sur ce territoire que se crée un courant d’affaires », dénonçant les « faux arguments » de la CRCI bas-normande qui « se raccroche aux divisions administratives pour éviter d’être débordée à l’interne ».

A suivre…

Sources :

Bouleversements dans le monde des CCI : des réactions (2), mais pas seulement

Bien, bon. Par quel bout prendre tout ça ? En tout cas, il faut le faire aujourd’hui, car l’Assemblée générale de l’ACFCI a lieu ce mardi (cf infra texte de la CFDT-CCI).

Rappel : Le résumé des évènements, c’est par . Mais en bref, on peut dire : fin septembre, JF Bernardin annonce une accélération phénoménale des fusions des CCI, puisqu’est présentée une nouvelle carte consulaire avec des CCI régionales (soit une bonne 20aine au final, soit beaucoup « mieux » que ce que proposait le rapport Attali). Et le Nord-Pas de Calais montre l’ »exemple ».

Au sommaire de ce billet : un point sur les Etats généraux, l’édito de Jean-François Bernardin dans l’Interconsulaire, des pétitions, des réactions de Présidents et un dossier de la CCI du Loiret.

  • Les Etats généraux
  • L’édito de Jean-François Bernardin dans l’Interconsulaire (octobre 2008, n°103)
    • « Nous avons fusionné ou rapproché volontairement des Chambres, mutualisé des services à l’échelle régionale, harmonisé nos pratiques pour garantir la qualité du service. »
    • « Nous devons répondre aux attentes des entreprises et des territoires qu’elles font vivre. Elles ont besoin d’être épaulées différemment car la donne a bien changé.
      Nous devons repenser notre façon de travailler avec nos partenaires, au premier rang desquels les collectivités locales. »
    • « Nous devons donner des gages d’efficacité et de rationalité aux pouvoirs publics qui nous regardent et attendent de nous une démarche encore plus novatrice. »
    • A lire en intégralité sur le site de l’Interconsulaire.
  • Des pétitions
    • CFDT-CCI : Pétition contre la casse sociale de la RGPP dans les CCI

      • « La CFDT-CCI dit NON au projet de réforme des CCI présenté par Jean-François BERNARDIN, Président de l’Assemblée des Chambres Françaises de Commerce et d’Industrie (ACFCI), dans le cadre de la Réforme Générale des Politiques Publiques (RGPP). [...]
        Pour la CFDT-CCI, cette réforme, pensée uniquement de manière comptable, serait incompatible avec un service public efficace et de proximité pour les entreprises et le développement économique local. Elle se ferait inévitablement au détriment de tous les personnels : réorganisations, externalisations et suppressions d’emplois et de services sont d’ores et déjà prévisibles.
        Pour obtenir le retrait de ce projet, la CFDT-CCI :
        - demande à tous les agents des Chambres de Commerce et d’Industrie de se mobiliser le 28 octobre, jour où le texte sera proposé au vote de l’assemblée générale extraordinaire de l’ACFCI,
        - appelle tous les personnels à exprimer leurs inquiétudes et colères, au sein de rassemblements, en demandant audience aux autorités et en communiquant auprès des ressortissants,
        - invite tous les représentants du personnel à intervenir auprès de leur président pour lui faire comprendre la nocivité d’un tel projet qui consiste, ni plus ni moins, à supprimer les Chambres de Commerce et d’Industrie. »

      • Lien : Pétition contre la casse sociale de la RGPP dans les CCI
    • RP de la CCI de Lyon : La réforme des CCI ne se fera pas sans nous !
      • « A: Monsieur le Ministre NOVELLI
        Le fonctionnement des CCI est menacé par la réforme générale des politiques publiques qui entraine
        - La diminution du nombre de CCI,
        - Et la baisse de leur budget de fonctionnement. (Pour rappel, les salaires consulaires représentent 85% du budget total)
        Je tiens à exprimer mon soutien à l’institution consulaire et défendre vigoureusement le respect des engagements contractuels pris en matière d’emploi. »

      • Lien : La réforme des CCI ne se fera pas sans nous !
  • Du côté des CCI locales et des Présidents
    • Paul-Louis Maurat, président de la CCI de l’Ariège :

      • il craint la réforme portée par M. Bernardin : « Il ne nous resterait qu’une antenne sans pouvoir, sans moyen, sans budget, sans personnel »
      • car « la disparition des chambres de commerce signifierait qu’il n’y a plus de services de proximité. Ce qui est invraisemblable dans une période de crise comme celle que nous vivons. Tuer le service public géré par des chefs d’entreprise qui sont réactifs par rapport aux problèmes économiques, qui n’ont pas failli en 100 ans d’existence des chambres consulaires, qui ont toujours travaillé efficacement, même si je mets les pieds dans le plat, est inconcevable »
      • on peut toujours critiquer, encore faut-il proposer. Ce qui est fait : « Laissons aux CCI leur plein exercice. Ne prélevons plus d’impôts en les regroupant à la chambre régionale qui allouera un budget par chambre départementale, chacun connaissant ses besoins. Ceci permettrait de renforcer l’action régionale, de conforter la chambre nationale qui a de vraies difficultés et de garder le maillage territorial. Nous sommes donc d’accord pour faire un effort mais pas pour la suppression »
      • Source : Il faut sauver le soldat Maurat… et la CCI, Jean-Christophe Thomas, La Dépêche.fr, 25 octobre 2008
    • François Caucé, président de la CCI d’Alençon
      • Le président de la CCI d’Alençon, François Caucé, est « très favorable à la départementalisation des Chambres de commerce ». Et : « La départementalisation [soit, en l'espèce, une fusion des CCI d'Argentan-Flers et Alençon pour former la CCI de l'Orne] ne serait qu’une première étape avant d’envisager une régionalisation à l’échelle des trois départements ».
      • Réagissant au projet de loi stipule qu’une CCI ne devra pas compter moins de 10 000 ressortissants [désolé, il m'a échappé], il affirme : « nous n’en serons pas loin. Mais à partir du moment ou une CCI est départementale le minimum de dix mille ne tient plus »
      • Source : Alençon favorable à la départementalisation, Ouest-France, 23 octobre 2008
    • Les CCI du Pays d’Auge et du Havre réfléchissent à une chambre de l’Estuaire
    • Patrick De Stampa, Président de la CCI Pau Béarn
      • « Patrick De Stampa est vent debout contre la réforme des instances proposée par la chambre nationale. »
      • Source : Sud-Ouest, 23 Octobre 2008
    • Georges Cornier, président de la CRCI Basse-Normandie et de la CCI du centre et sud-Manche
      • « Dans le cadre de la fameuse RGPP, réforme générale des politiques publiques, le gouvernement nous a demandé, en juin, d’aller plus vite pour faire des économies. Deux scénarios sont possibles : la départementalisation ou la régionalisation. Pour ma part, je suis favorable à la mise en place d’une CCI régionale avec, en appui sur le terrain, des CCI territoriales. Cela nécessiterait une fiscalité consulaire régionale et un nouveau scrutin : les élections consulaires seraient alors repoussées d’un an, en 2010 et non 2009. »
      • « Dans la Manche, la CCI de Cherbourg et celle du centre-sud Manche sont favorables à une régionalisation en 2010. Comme Alençon. Argentan-Flers aimerait aller encore au plus vite. En revanche, Caen, la plus grosse, nourrit quelques inquiétudes sur la régionalisation, et veut prendre son temps. »
      • Enfin, il est favorable à un rapprochement avec les Chambres de Métiers.
      • Source : Normandie : CCI : six aujourd’hui, une demain ? Ouest-France, 23 octobre 2008
  • CCI du Loiret : La refondation des CCI au service de la croissance

Forcément, à suivre…

Fusions de CCI. 2 : récapitulatif

Ce billet se base sur le dernier article du dossier « la nouvelle organisation des CCI » du trimestriel “Industries” (avril 2008, n° 131) déjà signalé sur Vedocci.

D’abord un rappel (voir aussi ici):

« une chambre de commerce et d’industrie ne peut plus désormais compter moins de 4 500 ressortissants sauf si sa base d’imposition est supérieure à 350 millions d’euros, sauf si elle est concessionnaire d’un port ou d’un aéroport ou, enfn, si sa circonscription territoriale correspond à un département. »

  • 9 régions ne voient pas leur réseau modifié :

    • Alsace
    • Aquitaine
    • Centre
    • Champagne-Ardenne (voir ici)
    • Franche-Comté
    • Ile-de-France
    • Lorraine
    • Basse-Normandie
    • Provence-alpes-Côte d’azur – Corse
  • 7 régions perdent une chambre :
    • Bretagne : fusion des CCI de Fougères et de Saint-Malo (voir ici)
    • Bourgogne : regroupement des CCI de Dijon et de Beaune
    • Limousin : rapprochement des CCI de Tulle-Ussel et de Brive-la-Gaillarde
    • Midi-Pyrénées : la CCI de Millau devient une délégation de celle de Rodez (voir ici)
    • Picardie : fusion des CCI d’Amiens et de Péronne (voir ici)
    • Poitou-Charentes : fusion des CCI de Cognac et de Rochefort (voir ici, et là-bas)
    • Rhône-Alpes : fusion des CCI Nord-Ardèche et Ardèche Méridionale
  • 1 région perd 2 chambres :
    • Languedoc-Roussillon :

      • fusion des CCI de Narbonne et Carcassonne pour former une CCI pour l’Aude
      • fusion des CCI de Sète et de Montpellier
  • 1 région perd 3 chambres :
    • Pays de la Loire :

      • fusion des CCI d’Angers, de Cholet et de Saumur pour former la CCI Maine-et-Loire (voir ici et )
      • fusion des CCI de Nantes et de saint-Nazaire pour former la CCI Loire-Atlantique (voir ici)
  • 2 régions perdent 4 chambres :
    • Auvergne (voir ici):

      • fusion des CCI de Brioude et du Puy-en-Velay pour former une CCI de la Haute-Loire
      • fusion des CCI d’Ambert, de Clermont-Ferrand /- Issoire, de Riom et de Thiers pour former une CCI du Puy-en-Velay
    • Haute-Normandie
      • fusion des CCI de Dieppe, d’Elbeuf et de Rouen
      • fusion des CCI de Bolbec et de Fécamp (voir ici et )
      • fusion des CCI du Tréport (Seine-Maritime) et d’Abbeville (Somme en Picardie) (voir ici, et là-bas)
  • 1 région perd 6 chambres :
    • Nord-Pas-de-Calais (voir ici et )

      • fusion des CCI de Boulogne-sur-mer et de Calais (voir ici, et là-bas)
      • fusion des CCI de Béthune et de Lens
      • fusion des CCI d’Avesnes-sur-Helpe, Cambrai et Valenciennes
      • fusion des CCI d’Armentières, de Lille, de Douai et de Saint-Omer (voir ici et )