Archives du mot-clé Ariège

Lobbying : les CCI pyrénéennes s’associent

Une association des CCI pyrénéennes (elle ???) vient de voir le jour afin de conduire des actions de lobbying. Cette structure regroupe 6 CCIT (Pyrénées-Atlantiques, Hautes-Pyrénées, Haute-Garonne, Ariège, Aude et Pyrénées-Orientales), 3 CCIR (Aquitaine, Midi-Pyrénées et Languedoc-Roussillon) et le club des CCI de montagne.

La République des Pyrénées s’est entretenue avec Jean-Marie Latchère, vice-Président de l’association. Il explique :

« Notre rôle consiste à réfléchir à l’avenir des Pyrénées puis, effectivement, à mener des actions de lobbying. […] En relation avec la communauté de travail des Pyrénées (CTP), nos prochaines réunions seront axées sur l’aménagement, le développement durable, la coopération transfrontalière ou encore l’économie de montagne. »

(La CTP, dotée d’une entité juridique espagnole, regroupe trois régions françaises (Aquitaine, Languedoc-Roussillon et Midi-Pyrénées), la Principauté d’Andorre et 4 communautés autonomes espagnoles (Euskadi, Navarre, Aragon et Catalogne).

Source : En 2011, les Pyrénées parleront «d’une seule voix», 7 janvier 2011

[Brèves] Actualité des CCI (2010 S46)

De source syndicale

  • A propos du changement de statut des Ecoles dépendant des CCI, Supérieur privé CGT, 12 novembre 2010 : « En règle générale, lorsqu’une école CCI devient association, le personnel sous statut CCI est mis à disposition au sein de la nouvelle structure mais garde son statut d’agent public et le statut du personnel des CCI reste applicable le temps de la mise a disposition. »
  • Vérifier le calcul des effectifs et le nombre de représentants par collège, CFE-CGC, 13 novembre 2010
  • Les décisions de CPN du 27 Ocobre 2010, CFE-CGC, 13 novembre 2010
  • Tract FO, 20 octobre 2010 : « FO-CCI se prononce : Pour le refus de l’exclusion des agents publics d’État qui travaillent dans les SIC. Aucun agent ne doit être exclu de la CPL ni de la CPN, c’est le Statut. […] FO-CCI demande : Le report des élections en CPL au minimum en juin 2011 ; Les moyens pour mener sa campagne électorale nationale ; Que sa représentativité soit reconnue jusqu’au transfert du personnel CCI à la région (2013). »

Le feuilleton du siège de la CCIR de Bretagne

  • Siège de la CCI régionale. La Cornouaille favorable à Brest, Le Télégramme, 16 novembre 2010 : « L’association des clubs économiques de Cornouaille affirme sa préférence pour une implantation de la future CCI régionale à Brest plutôt qu’à Rennes. Cette association informelle représente plus de 400 entreprises. »

Campagnes d’incitation au vote

Elections

Continue reading

[Brèves 2/2] Actualité de la réforme des CCI (2010 S14)

Réforme des CCI, à suivre…

Bouleversements dans le monde des CCI : des réactions (2), mais pas seulement

Bien, bon. Par quel bout prendre tout ça ? En tout cas, il faut le faire aujourd’hui, car l’Assemblée générale de l’ACFCI a lieu ce mardi (cf infra texte de la CFDT-CCI).

Rappel : Le résumé des évènements, c’est par . Mais en bref, on peut dire : fin septembre, JF Bernardin annonce une accélération phénoménale des fusions des CCI, puisqu’est présentée une nouvelle carte consulaire avec des CCI régionales (soit une bonne 20aine au final, soit beaucoup « mieux » que ce que proposait le rapport Attali). Et le Nord-Pas de Calais montre l' »exemple ».

Au sommaire de ce billet : un point sur les Etats généraux, l’édito de Jean-François Bernardin dans l’Interconsulaire, des pétitions, des réactions de Présidents et un dossier de la CCI du Loiret.

  • Les Etats généraux
  • L’édito de Jean-François Bernardin dans l’Interconsulaire (octobre 2008, n°103)
    • « Nous avons fusionné ou rapproché volontairement des Chambres, mutualisé des services à l’échelle régionale, harmonisé nos pratiques pour garantir la qualité du service. »
    • « Nous devons répondre aux attentes des entreprises et des territoires qu’elles font vivre. Elles ont besoin d’être épaulées différemment car la donne a bien changé.
      Nous devons repenser notre façon de travailler avec nos partenaires, au premier rang desquels les collectivités locales. »
    • « Nous devons donner des gages d’efficacité et de rationalité aux pouvoirs publics qui nous regardent et attendent de nous une démarche encore plus novatrice. »
    • A lire en intégralité sur le site de l’Interconsulaire.
  • Des pétitions
    • CFDT-CCI : Pétition contre la casse sociale de la RGPP dans les CCI

      • « La CFDT-CCI dit NON au projet de réforme des CCI présenté par Jean-François BERNARDIN, Président de l’Assemblée des Chambres Françaises de Commerce et d’Industrie (ACFCI), dans le cadre de la Réforme Générale des Politiques Publiques (RGPP). […]
        Pour la CFDT-CCI, cette réforme, pensée uniquement de manière comptable, serait incompatible avec un service public efficace et de proximité pour les entreprises et le développement économique local. Elle se ferait inévitablement au détriment de tous les personnels : réorganisations, externalisations et suppressions d’emplois et de services sont d’ores et déjà prévisibles.
        Pour obtenir le retrait de ce projet, la CFDT-CCI :
        demande à tous les agents des Chambres de Commerce et d’Industrie de se mobiliser le 28 octobre, jour où le texte sera proposé au vote de l’assemblée générale extraordinaire de l’ACFCI,
        – appelle tous les personnels à exprimer leurs inquiétudes et colères, au sein de rassemblements, en demandant audience aux autorités et en communiquant auprès des ressortissants,
        – invite tous les représentants du personnel à intervenir auprès de leur président pour lui faire comprendre la nocivité d’un tel projet qui consiste, ni plus ni moins, à supprimer les Chambres de Commerce et d’Industrie. »

      • Lien : Pétition contre la casse sociale de la RGPP dans les CCI
    • RP de la CCI de Lyon : La réforme des CCI ne se fera pas sans nous !
      • « A: Monsieur le Ministre NOVELLI
        Le fonctionnement des CCI est menacé par la réforme générale des politiques publiques qui entraine
        – La diminution du nombre de CCI,
        – Et la baisse de leur budget de fonctionnement. (Pour rappel, les salaires consulaires représentent 85% du budget total)
        Je tiens à exprimer mon soutien à l’institution consulaire et défendre vigoureusement le respect des engagements contractuels pris en matière d’emploi. »

      • Lien : La réforme des CCI ne se fera pas sans nous !
  • Du côté des CCI locales et des Présidents
    • Paul-Louis Maurat, président de la CCI de l’Ariège :

      • il craint la réforme portée par M. Bernardin : « Il ne nous resterait qu’une antenne sans pouvoir, sans moyen, sans budget, sans personnel »
      • car « la disparition des chambres de commerce signifierait qu’il n’y a plus de services de proximité. Ce qui est invraisemblable dans une période de crise comme celle que nous vivons. Tuer le service public géré par des chefs d’entreprise qui sont réactifs par rapport aux problèmes économiques, qui n’ont pas failli en 100 ans d’existence des chambres consulaires, qui ont toujours travaillé efficacement, même si je mets les pieds dans le plat, est inconcevable »
      • on peut toujours critiquer, encore faut-il proposer. Ce qui est fait : « Laissons aux CCI leur plein exercice. Ne prélevons plus d’impôts en les regroupant à la chambre régionale qui allouera un budget par chambre départementale, chacun connaissant ses besoins. Ceci permettrait de renforcer l’action régionale, de conforter la chambre nationale qui a de vraies difficultés et de garder le maillage territorial. Nous sommes donc d’accord pour faire un effort mais pas pour la suppression »
      • Source : Il faut sauver le soldat Maurat… et la CCI, Jean-Christophe Thomas, La Dépêche.fr, 25 octobre 2008
    • François Caucé, président de la CCI d’Alençon
      • Le président de la CCI d’Alençon, François Caucé, est « très favorable à la départementalisation des Chambres de commerce ». Et : « La départementalisation [soit, en l’espèce, une fusion des CCI d’Argentan-Flers et Alençon pour former la CCI de l’Orne] ne serait qu’une première étape avant d’envisager une régionalisation à l’échelle des trois départements ».
      • Réagissant au projet de loi stipule qu’une CCI ne devra pas compter moins de 10 000 ressortissants [désolé, il m’a échappé], il affirme : « nous n’en serons pas loin. Mais à partir du moment ou une CCI est départementale le minimum de dix mille ne tient plus »
      • Source : Alençon favorable à la départementalisation, Ouest-France, 23 octobre 2008
    • Les CCI du Pays d’Auge et du Havre réfléchissent à une chambre de l’Estuaire
    • Patrick De Stampa, Président de la CCI Pau Béarn
      • « Patrick De Stampa est vent debout contre la réforme des instances proposée par la chambre nationale. »
      • Source : Sud-Ouest, 23 Octobre 2008
    • Georges Cornier, président de la CRCI Basse-Normandie et de la CCI du centre et sud-Manche
      • « Dans le cadre de la fameuse RGPP, réforme générale des politiques publiques, le gouvernement nous a demandé, en juin, d’aller plus vite pour faire des économies. Deux scénarios sont possibles : la départementalisation ou la régionalisation. Pour ma part, je suis favorable à la mise en place d’une CCI régionale avec, en appui sur le terrain, des CCI territoriales. Cela nécessiterait une fiscalité consulaire régionale et un nouveau scrutin : les élections consulaires seraient alors repoussées d’un an, en 2010 et non 2009. »
      • « Dans la Manche, la CCI de Cherbourg et celle du centre-sud Manche sont favorables à une régionalisation en 2010. Comme Alençon. Argentan-Flers aimerait aller encore au plus vite. En revanche, Caen, la plus grosse, nourrit quelques inquiétudes sur la régionalisation, et veut prendre son temps. »
      • Enfin, il est favorable à un rapprochement avec les Chambres de Métiers.
      • Source : Normandie : CCI : six aujourd’hui, une demain ? Ouest-France, 23 octobre 2008
  • CCI du Loiret : La refondation des CCI au service de la croissance

Forcément, à suivre…

Vidéo : réunion d’information à la CCI de l’Ariège sur l'intelligence économique

La CCI de l’Ariège organisait une réunion d’information sur l’intelligence économique. L’invité était Bernard Carayon qui est interviewé par Ariège News TV : il expose sa vision de l’IE (vision assez orientée politique d’IE étatique), fait le point sur ses propositions émises lors de son premier rapport de 2003 (une quinzaine sur 38 ont été suivies de faits, « mais ce n’est pas suffisant ») et sur la place de l’IE en France (des progrès, des prises de conscience…).

Source et lien : Foix: réunion d’information à la CCI de l’Ariège sur l’intelligence économique