Archives du mot-clé Ardèche

[Brèves] Actualité des CCI (2010 S48)

A la une (1)

  • Le Décret de mise en oeuvre de la réforme des CCI a paru
  • [Pour mémoire, plus tôt cette semaine : ] La réforme des CCI au Conseil des Ministres : Le 30 novembre, Frédéric Lefebvre, secrétaire d’Etat auprès de la ministre de l’économie, des finances et de l’industrie, chargé du commerce, de l’artisanat, des petites et moyennes entreprises, du tourisme, des services, des professions libérales et de la consommation, a présenté un décret mettant en oeuvre la réforme du réseau des chambres de commerce et d’industrie. Le décret détermine les conditions d’application de la loi du 23 juillet 2010 pour les chambres de commerce et d’industrie. Il précise l’organisation du réseau et fixe notamment les missions qui sont obligatoirement mutualisées au niveau régional.

A la une (2)

Le feuilleton du siège de la CCIR de Bretagne

Dans ce feuilleton, cette semaine, 1ère brève incluant une position clairement pro-rennaise !

  • Chambre de commerce régionale. L’offensive rennaise, Le Télégramme, 2 décembre 2010 : « «Aujourd’hui, c’est la peur de l’inconnu qui prévaut à Brest. Une sorte de peur panique qui leur fait perdre le discernement le plus élémentaire en oubliant les enjeux et la finalité de la réforme». C’est dans ces termes, peu protocolaires, que les Rennais répliquent à la candidature de Brest à l’accueil du futur siège régional des chambres de commerce. En l’occurrence, il s’agit de la liste unique candidate à la chambre de Rennes, menée par Emmanuel Thaunier, signataire de la déclaration qui balaie les arguments brestois avec des accents assez inhabituels. »
  • CCI de Brest : la nouvelle ère d’un poids lourd, Ouest-France, 1er décembre 2010 : « À elle seule, la CCI de Brest pèse un tiers de l’ensemble des CCI bretonnes. Elle emploie en direct 553 salariés (dont 548 à Brest, le reste étant réparti entre les ports de l’Aberwrac’h – quatre salariés – et le port du Conquet – un salarié -) et gère un volume d’activité représentant 62 millions d’euros de produit d’exploitation. Cela en fait l’un des plus gros employeurs privés de l’agglomération brestoise. »

Les fédérations patronales mobilisent en vidéo

Medef



Source MEDEFtv

CGPME

De source syndicale

  1. Adaptation en local du protocole électoral des élections en CPL dans les CCI: le camouflet !, CGT-CCIP, 1er décembre 2010 : « Après le coup de force de la CPN du 27 Octobre ou un protocole électoral national pour les élections en CPL était adopté par seulement 2 syndicats, dans de nombreuses CCI les organisations syndicales (y compris celles dont les représentants nationaux ont signé l’accord national) refusent de valider la déclinaison locale du protocole national. Un sacré camouflet pour la CPN et l’ACFCI ! »
  2. L’association « CCI international », CFE-CGC, 30 novembre 2010 : « Le projet vient de naître lors de la dernière assemblée générale de l’ACFCI le 16 Novembre 2010 entre l’Assemblée des Chambres Françaises de Commerce et d’Industrie (ACFCI), les CCI, les CRCI, qui fondent une association régie par la loi du 1er juillet 1901, ayant pour dénomination : « CCI International » » « En Rhône Alpes pratiquement toutes les CCI sont candidates sauf la CCI Grenoble. Pour les grosses CCI, Paris, Marseille, Lyon, Nantes, Toulouse …. également candidates à CCI International »
  3. Les nouvelles règles de la représentativité selon l’ACFCI, CFE-CGC, 26 novembre 2010

Elections

  • Elections 2010 par la CCI du Loiret : La CCI du Loiret utilise Pearltrees pour organiser ses articles sur les élections consulaires. C’est par là !

Lire la suite

[Brèves] Actualité des CCI (2010 S47)

A la une

« J’accuse le Medef d’avoir lancé sa campagne électorale pour la CCI de Paris avant l’ouverture officielle », Capital, 18 novembre 2010 : « Pour la CCI de Paris, qui regroupe les quatre départements de Paris, des Hauts-de-Seine, de Seine-Saint-Denis et du Val-de-Marne, les deux organisations présentent une liste commune, qui s’appelle UNIRE. Or cette liste a commencé sa campagne dès le 21 octobre, alors que celle-ci n’est officiellement ouverte que depuis le 8 novembre. C’est une violation du code électoral, au détriment de la liste du Cerf, qui s’ajoute à d’autres irrégularités. »

Le feuilleton du siège de la CCIR de Bretagne

  • Bretagne Écologie et CRCI. «Et si on parlait plutôt du fond», Le Télégramme, 25 novembre 2010 : «Nous ne sommes pas pour la centralisation de toutes les instances à Rennes et souhaitons, bien entendu, privilégier l’aménagement territorial équilibré de la Bretagne. Mais il ne faut pas se tromper de cheval de bataille. Bien plus que la localisation du siège de la future CRCI, les orientations et les choix budgétaires qui seront appliqués par cette future chambre seront déterminants pour l’avenir de la Bretagne. Iront-ils dans le sens du développement durable ou dans le sens opposé?».
  • Le siège de la Chambre de Commerce et d’Industrie bretonne sera-t-il à Brest ?, Le blog de David Guillerm, délégué national à la communication des Jeunes Démocrates, 25 novembre 2010 : « La CRCI à Brest signifiera symboliquement que la région est tourné vers ses frontières maritimes et son pays intérieur ; non pas vers l’extérieur du territoire et Paris. »
  • Siège de la CRCI à Brest. Dix parlementaires appuient, Le Télégramme, 24 novembre 2010 : « Dix parlementaires du Finistère, huit de gauche, deux de droite, viennent d’envoyer une lettre commune au préfet de région à propos du siège futur de la CCI régionale, dont la localisation à Brest est demandée par la chambre locale ainsi que par celles de Morlaix et Quimper. » « Cette lettre, dont Patricia Adam a pris l’initiative, est signée par six autres députés, Marylise Lebranchu, Gilbert Le Bris, Annick Le Loch, Jean-Jacques Urvoas, Marguerite Lamour et Christian Ménard. Également par trois sénateurs: Maryvonne Blondin, Jean-Luc Fichet et François Marc. »
  • Siège de la CRCI à Brest (29). Frank Bellion persiste, Le Télégramme, 19 novembre 2010 : « Frank Bellion, qui conduit à Brest la seule liste aux élections à la chambre de commerce et d’industrie a engagé, mercredi, les ressortissants à voter en nombre à partir du 25novembre. L’objectif est d’être la CCI la mieux élue de Bretagne, ce qui ne pourrait qu’appuyer la demande de la Chambre, avec ses homologues de Quimper et Morlaix, de voir implanter le futur siège de la chambre régionale à Brest. [...] « Les moyens affectés diminuent. Ces cinq dernières années nous nous sommes séparés de quinze personnes » remarque le président qui aime à rappeler qu’une chambre de commerce ce sont « avant tout des moyens humains ».

Elections

Lire la suite

Les élections consulaires sur Facebook, Twitter, Viadeo et les blogs

[[ Dernière mise à jour : 2 décembre 2010 ]]

Quelques candidats s’aventurent sur le web 2.0. Rapide tour d’horizon, à compléter en commentaires !

Des blogs

On peut aussi citer les sites vitrines qui s’appuient sur des plateformes de blogs : Ensemble pour construire l’avenir (Medef/CGPME) pour la Haute-Garonne (Blogger), Entreprendre pour l’économie ardéchoise (WordPress), Ensemble pour l’économie savoyarde (WordPress)…

Sur Facebook

Sur Twitter

Sur Viadeo

Et sinon ?

Les autres services « web 2.0″ ne sont pas en reste

9

[Brèves] Actualité des CCI (2010 S44)

Sur le front syndical

Où sera le siège de la CCIR Bretagne ?

  • Siège de la CCI régionale à Brest. Le MoDem «attend» Le Drian, Le Télégramme, 3 ou 4 novembre 2010
  • CCI régionale. Malgorn, Europe Écologie et l’UDB soutiennent Brest, Le Télégramme, 30 octobre 2010 : « Au lendemain de l’annonce de la candidature de Brest pour accueillir le siège de la future chambre de commerce régionale, les réactions de soutien se sont multipliées. Le groupe d’opposition mené par Bernadette Malgorn à la Région, le groupe Europe-Ecologie Bretagne de GuyHascoët et l’UDB n’ont pas perdu de temps pour apporter un soutien sans réserve. Il ne va plus manquer que Jean-Yves Le Drian et son groupe… »
    « À la suite d’autres réactions suscitées par l’annonce de la candidature de Brest (Le Télégramme de jeudi), il faut préciser que les dirigeants de la CCI de Brest ne demandent pas le transfert des emplois déjà créés à Rennes dans le cadre de l’actuelle CRCI. En tout, une soixantaine de postes, chargés entre autres des relations avec la Région et de l’édition, notamment, de «La Bretagne économique». Les Brestois limitent leur revendication à l’implantation du siège de la future chambre régionale et des emplois nouveaux qui y seraient associés, essentiellement liés aux services financiers et aux ressources humaines, soit une quarantaine de postes. »
  • Implantation de la future CCI de Bretagne à Brest : Bernadette Malgorn et les élus du groupe Breizh da Zont interpellent la ministre Christine Lagarde, Agence Bretagne Presse, 29 octobre 2010 : « Outre le symbole en terme d’aménagement du territoire que représenterait l’implantation à Brest de la future Chambre régionale, ce choix conforterait tout l’ouest breton et lui donnerait la dynamique que nous attendons tous pour rééquilibrer notre région. »
  • Brest : un choix qui s’impose pour la future chambre de commerce régionale de Bretagne, Brest ouVert, 29 octobre 2010 : « Les élus UDB et Europe Écologie Bretagne soutiennent la revendication des Chambres de Commerce et d’Industrie du Finistère de voir s’implanter le siège de la future chambre de commerce régionale à Brest. »

Elections

Lire la suite

[Brèves] Actualité des CCI (2010 S40)

A la une : André Marcon, candidat à la présidence de l’ACFCI

Pour un réseau réunifié et une ACFCI plus transparente, Commerce International, 4 octobre 2010 : « En février, les nouveaux élus des chambres auront à cœur de choisir leur représentant à l’échelon national. Seul en lice pour l’instant, André Marcon, actuel président de la Chambre d’Auvergne, a détaillé à Commerce International quelques traits de son programme. Il se veut le candidat rassembleur et pacificateur d’un réseau qui a frôlé l’implosion » : « Pour l’ACFCI, je souhaite transparence et subsidiarité. Cela veut dire qu’il faut travailler avec les chambres et les territoires, et organiser tout cela pour que ça fonctionne. Au sein de l’ACFCI, pourquoi ne pourrait-on pas organiser différents centres de profit dans différentes chambres territoriales. Par exemple, il y aurait un centre de profit sur tel ou tel sujet à Marseille, un autre à Lille, etc. Ce sont des notions simples de subsidiarité, de transparence et de cluster. Et en ce sens, les modifications que nous avons voulues dans la composition de l’ACFCI vont nous aider. [...] Si je voulais résumer, je dirai que je veux redonner dans l’ACFCI le pouvoir aux élus, et non plus à des permanents. »

Au Journal Officiel

Décret n° 2010-1175 du 5 octobre 2010 relatif à la chambre de commerce et d’industrie de région de Corse et portant dispositions transitoires pour le scrutin organisé en 2010 en vue de l’élection des membres des chambres de commerce et d’industrie territoriales et de région, Journal Officiel, 07 octobre 2010 : adaptation du texte à la Corse

Elections

Lire la suite

CCI métropolitaine : Grenoble, Lyon, Marseille

L’ACCIM regroupe les CCI des métropoles de plus de 500 000 habitants et 30 000 entreprises. Toutefois, le curseur pourrait être mis à 350 000 (en PACA, cela y ferait entrer Toulon).

Grenoble

La CCI de Grenoble vient de rejoindre l’ACCIM. Gilles Dumolard (son Président) s’en réjouit : « La réforme des CCI va renforcer le rôle des chambres régionales. Or le renforcement d’une chambre régionale (basée à Lyon) avec la CCI de Lyon d’un côté… puis Grenoble et les autres ne nous convenait pas ! » Il fait le parallèle avec PACA qui a 2 grandes CCI (Nice et Marseille). Il affirme ensuite : « le projet de réforme n’est pas voté » car des propositions circulent et certains points ont été modifiées [mais alors, à quoi servait la réunion du 8 mars à l'Elysée ?]. Hostile à la réforme proposée, Gilles Dumolard vante toutefois la nécessité de mutualiser, prenant l’exemple du travail en commun avec Nord-Isère. Enfin, il ne verrait « aucun inconvénient à créer une chambre métropolitaine allant de la Haute-Savoie à l’Ardèche. Mais je pense que ceci est prématuré. » et : « Si un jour la CCI du Nord-Isère devait absorbée, il serait plus légitime qu’elle le soit par Grenoble que par Lyon. Mais il n’en a jamais été question… [ah ?] Et ce n’est pas d’actualité ! »
Source : Gilles Dumolard : « Les CCI doivent garder leur autonomie », Entreprises Rhône-Alpes, mars 2010.

Lyon

Guy Mathiolon : « Je pense qu’il faut tordre le cou à ce combat « Lyon contre Grenoble » . Notez que c’est la 1ère fois que nos 2 chambres s’entendent. Cela va continuer » (il pense notamment à l’international). « Je pense que 2 chambres métropolitaines renforceront Rhône-Alpes. » Il compare le duo Lyon/Grenoble avec le couple France/Allemagne, moteur de l’Europe. Que la métropolisation ne soit pas prévue par l’actuel projet de loi ne l’inquiète pas : « Les bonnes idées ne meurent jamais. Et les évidences finissent toujours par s’imposer. »
Source : Guy Mathiolon : « Il faut engager une vraie coopération entre Lyon et Grenoble », Entreprises Rhône-Alpes, mars 2010.

Marseille

Lire la suite

Ces CCI qui utilisent Twitter

Suivez moi sur Twitter !

Nombre de CCI se sont emparées des Univers Netvibes. Mais qu’en est-il de Twitter ? Ce billet cherche à recenser les comptes Twitter associés à une CCI ou à un salarié de CCI twittant à titre personnel. Cette liste est un work in progress ; n’hésitez donc pas à me signaler des comptes que j’aurais oubliés ! Attention : cette liste ne garantit pas que les comptes ci-dessous sont bien gérés par les CCI elles-même. Par ailleurs, tous les comptes ne sont pas forcément réellement utilisés.

A classer : @vedocci (je ne sais pas où le mettre maintenant que je ne m’en occupe plus) Et pour ceux qui s’intéressent plus à Vedocci sous l’angle « intelligence économique » que « CCI » , consultez la liste de Marie : Ces veilleurs qui twittent Pour l’utilisation de Twitter dans le cadre des élections consulaires, je renvoie à ce billet. Vous pouvez également retrouver les comptes cités sous forme de listes Twitter. Dernière mise à jour : 30 juin 2011

Les CCI de l'Ardèche et du Tarn sur la voie de la fusion

Nées par décret impérial le7 avril 1869, les CCI de l’Ardèche Méridionale (siège à Aubenas) et Nord-Ardèche (siège à Annonay) (qui célèbrent donc cette année leurs 140 ans) disparaîtront lors de l’installation des membres élus de la chambre de commerce et d’industrie de l’Ardèche. Comme prévu, la chambre de commerce et d’industrie de l’Ardèche verra le jour à Privas (préfecture du département) lorsque ses membres élus seront installés après les prochaines élections consulaires, en 2010. (Source : Décret no 2009-1018 du 20 mai 2009 portant création de la chambre de commerce et d’industrie de l’Ardèche, JO du 27 août 2009.) Précisons que cette nouvelle chambre de l’Ardèche, en Rhône-Alpes, sera constituée de 2 délégations, l’une à Annonay (arrondissement de Tournon-sur-Rhône), l’autre à Aubenas (arrondissements de Privas et Largentière).

Comme la CCI Nord-Ardèche, la CCI de l'Ardèche Méridionale fête cette année ses 140 ans

Comme la CCI Nord-Ardèche, la CCI de l'Ardèche Méridionale fête cette année ses 140 ans

De leur côté, et dans l’attente de la création officielle de la nouvelle CCI du Tarn (une nouvelle fois pour janvier 2011, après les prochaines élections), les deux CCI tarnaises – Castres-Mazamet et Albi-Carmaux-Gaillac – ont réuni, pour la première fois en juin, leur assemblée générale. Les 2 Présidents y ont présenté l’organigramme de la nouvelle chambre départementale, applicable dès demain, 1er septembre (un Directeur général et un DG adjoint ont été nommés). (Source : Ecotarn, publication des 2 CCI du Tarn, juillet 2009, [[ PDF ]]). Précisons que le décret est déjà passé au JO.

Dossier Intelligence économique dans le magazine de la CCI Nord-Ardèche

La dernière livraison du magazine de la CCI Nord-Ardèche (n°83, juin 2009) comporte un dossier consacré à l’intelligence économique. Différents aspects sont abordés (pas tous) : présentation générale du concept, offre des CCI de Rhône-Alpes (dont leurs 2 récents guides), veille, brevet et pré-diagnostic propriété industrielle, sécurité (informatique ou pas, avec un entretien avec le référent IE à la Gendarmerie). Il s’appuie sur les témoignages de TPE nord-ardéchoises : Escaliplus (fabricant d’escalier ayant déposé un brevet), Signes (enseignes, faisant de la veille marché public), Camping de Tournon HPA (sécurisation du réseau wifi).

Le consulter :
Lire la suite

CCI de l'Ardèche : l'union est en marche

En Rhône-Alpes, seule la CCI Nord-Ardèche (siège à Annonay) ne pouvait continuer son aventure seule (moins de 4500 ressortissants, pas d’équipements) (ce qui n’aurait pas empêché d’autres de fusionner entre elles). Le rapprochement avec la CCI de l’Ardèche Méridionale (siège à Aubenas) était prévu par le Schéma directeur régional, les choses ont juste pris un peu plus de temps que prévu.

Le reste de l’article est constitué d’extraits de l’article de Robin Charbonnier (Dauphiné Libéré du 1er avril 2009) suite aux AG des 2 CCI du département ardéchois qui s’est tenue lundi 30 mars 2009 (je le précise parce que j’y travaille, et que donc le reste de ce billet ne reflète pas mon opinion) :

« Les deux chambres ont voté lundi leur dissolution qui sera effective aux prochaines élections consulaires, prévues en juin 2010. [...] À partir de l’été de l’année prochaine, il ne devrait avoir donc qu’une seule CCI Ardèche, dont le siège serait à Privas. Mais il ne s’agit pas de fusion : une délégation restera autant à Aubenas qu’à Annonay. « La chambre du Nord-Ardèche continuera au travers de cette délégation à apporter les services de proximité nécessaires à ses ressortissants », a affirmé Alain Cazali, président de la CCI Nord Ardèche.
Il a reçu, lundi, un hommage très appuyé de Jean-Claude Mauduy, président de la [CRCI] Rhône-Alpes. « [Ce rapprochement] tient beaucoup à son intelligence », a-t-il souligné. Alain Cazali avait succédé, en juin 2008, à César Gallo, qui avait dû interrompre son mandat pour des raisons personnelles. Alors que de fortes tensions entre les deux CCI ont compromis pendant longtemps cette union, elles ont été au fur et à mesure apaisées. Le courant passe désormais bien entre les présidents des deux CCI. De bon augure pour 2010, d’autant que le rassemblement pourrait être ensuite plus large : « Demain sûrement, il faudra voir plus grand et peut-être, comme d’autres structures, réunir les deux départements riverains du Rhône », a précisé Alain Cazali. [...]« 

Notons, pour l’histoire, que mardi prochain (6 avril 2009), les 2 CCI fêteront leurs 140 ans.

J’en profite pour préciser et rappeler que je continue à mettre à jour certains billets en collectant différents avis sur la prochaine carte consulaire : Un point sur la réforme des CCI et Retour sur la clôture des Etats généraux des CCI (dans les commentaires !). Où l’on reparle d’un seuil couperet de 7 500 ressortissants…